affaiter


affaiter

affaiter verbe transitif (latin populaire affactare, mettre en état) Dresser pour la chasse un oiseau de proie. ● affaiter (homonymes) verbe transitif (latin populaire affactare, mettre en état) affété adjectif

⇒AFFAITER, verbe trans.
1. Arch. ou région. Préparer, ajuster; élever, instruire.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845 (affaitier), DG et Lar. 19e.
Affaité :
1. Gai, émoustillé, apprivoisé. Cet enfant est bien affaité. Préparé, disposé.
VERR.-ON. t. 1 1908, p. 17.
2. FAUCONN. Apprivoiser, dresser un oiseau de proie :
2. Un maître y démontrait à son élève l'art de dresser les chiens et d'affaîter [sic] les faucons, de tendre les pièges, comment reconnaître le cerf à ses fumées, le renard à ses empreintes, le loup à ses déchaussures, le bon moyen de discerner leurs voies, de quelle manière on les lance, où se trouvent ordinairement leurs refuges, quels sont les vents les plus propices, avec l'énumération des cris et les règles de la curée.
G. FLAUBERT, Trois contes, La Légende de saint Julien l'Hospitalier, 1877, p. 88.
Rem. Sur la graph. affaîter, cf. infra prononc. et orth.
3. TANN., vx. Préparer, façonner les peaux.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[] ou [-fe-]. LAND. 1834 et DG transcrivent la 2e syllabe du mot avec [] ouvert, GATTEL 1841, NOD. 1844 et FÉL. 1851 avec [e] fermé. PASSY 1914 donne la possibilité des 2 prononc. 2. Dér. et composés : affait, affaitage, affaitement, affaiteur. 3. Hist. — Le mot est écrit avec un accent circonflexe, sur i ds BESCH. 1845, Pt LITTRÉ, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e (forme correcte à la vedette, accent circonflexe dans l'article) et QUILLET 1934. BESCH. 1845 note à ce propos : ,,Dans les dictionnaires, on trouve affaîter et tous les mots qui en dérivent, écrits sans accent circonflexe sur l'i; nous croyons que c'est à tort, puisque cet accent se met sur faîte, faîtière, enfaîtement, enfaîter, etc.`` BESCH. 1845 confond affaiter et affaîter (cf. infra) et cette confusion a entraîné l'erreur de qq. écrivains, typographes ou lexicographes. Ac. a toujours noté ce verbe sans accent circonflexe. Toutefois, il réserve par ailleurs une entrée à la vedette affaitier (pour le sens gén. de « instruire »).
Étymol. ET HIST. — Ca 1100 « arranger » (Roland, 215, Müller ds GDF. : Si duist sa barbe, afaitad sun gernun), qualifié de vx langage ds Ac. Compl. 1842; emploi techn. : 1. ca 1180 cynégétique « dresser (un chien pour la chasse) » (MARIE DE FRANCE, Fables, éd. Warnke, 20, 22 ds T.-L. : Malement avreit enpleié Qu'il m'a nurri e afaitié [dit le chien]); 2e moitié XIIIe s. fauconn. « id. (un oiseau pour la chasse) » (Roman de la Rose, éd. Fr. Michel, 8270, ibid. :li loirres afaite Por venir au soir et au main Le gentil espervier a main); 2. ca 1200 part. passé adj., tann. « préparé, tanné (d'un cuir) » (D'Auberee, Richel. 1593, f° 213 a ds GDF. : ... Moufles bien curries, De novel afeties Aux espines cuillir).
Du lat. pop. adfactare, affactare « mettre en état » dér. de factare, fréquentatif de facere; cf. a. cat. afaitar « orner » (ALC.-MOLL); a. prov. afachar, terme de fauconn. et aussi de tanneur d'apr. le dér. a. prov. affachiador (RAYN.); a. esp. arechar « vanner, cribler » (COR.).
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — Canada 1930. — CHESN. 1857. — DUP. 1961.

affaiter [afete] v. tr.
ÉTYM. 1180, « dresser (un chien pour la chasse) »; afaitier « arranger, préparer », déb. XIIe; du lat. pop. affactare « mettre en état », de factare, fréquentatif de facere « faire ».
1 Anciennt. Apprivoiser, dresser le faucon, les oiseaux de proie.
0 Un maître, y démontrait à son élève l'art de dresser les chiens et d'affaiter les faucons (…)
Flaubert, Trois contes, « Légende de Saint-Julien l'Hospitalier ».
REM. Le dér. affaiteur est attesté (afaiteur, XIIe).
2 (XIIIe). Vx et techn. Façonner (le cuir).
DÉR. Affaitage ou affaitement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affaiter — AFFAITER.v. a. Terme de Fauconnerie. C est apprivoiser un oiseau de proie. Affaité, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AFFAITER — v. a. T. de Fauconnerie. Apprivoiser un oiseau de proie. AFFAITÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AFFAITER — v. tr. T. d’Arts Façonner le cuir. En termes de Fauconnerie, il signifie Apprivoiser, dresser un oiseau de proie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affaiter — (a fê té) v. a. Terme de fauconnerie. Apprivoiser un oiseau de proie. HISTORIQUE    XIe s. •   Il duist sa barbe, afaita son guernon, Ch. de Rol. 15.    XIIIe s. •   Li Cyrien avoient ce pont rompu, et li baron firent toute jor labourer l ost, et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affaitage — affaitement [ afɛtmɑ̃ ] n. m. • 1180; de l a. v. afaiter, a. fr. afaitier « arranger, disposer », lat. pop. °affactare, rad. facere « faire » ♦ Anciennt Dressage (des faucons) pour la chasse. On a dit aussi affaitage , 1690 . ● affaitage ou… …   Encyclopédie Universelle

  • affaitement — [ afɛtmɑ̃ ] n. m. • 1180; de l a. v. afaiter, a. fr. afaitier « arranger, disposer », lat. pop. °affactare, rad. facere « faire » ♦ Anciennt Dressage (des faucons) pour la chasse. On a dit aussi affaitage , 1690 . ● affaitage ou affaitement nom… …   Encyclopédie Universelle

  • affété — affété, ée [ afete ] adj. • XVe; p. p. de l a. v. afaitier (cf. affaitement), repris sous l infl. de l it. affetato ♦ Vx Plein d afféterie. ⇒ affecté, maniéré. « Je laisse aux doucereux ce langage affété » (Boileau). ⊗ CONTR. Simple. ● affété,… …   Encyclopédie Universelle

  • apprivoiser — [ aprivwaze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1555; apriveiser fin XIIe; lat. pop. °apprivitiare, du lat. class. privatus « personnel, privé » 1 ♦ Rendre moins craintif ou moins dangereux (un animal farouche, sauvage), rendre familier, domestique.… …   Encyclopédie Universelle

  • affaiteur — ⇒AFFAITEUR, subst. masc. 1. FAUCONN. Celui qui dresse, apprivoise un oiseau de proie synon. spécialisé de fauconnier. 2. TANN., arch. Celui qui prépare, façonne les peaux. Rem. Peu attesté, et, là où il l est, seulement au sens 1; le sens 2 n est …   Encyclopédie Universelle

  • BRÉSIL — LE BRÉSIL s’étend sur 8500000 kilomètres carrés, soit presque la moitié du continent sud américain. Il est constitué par la fédération de vingt sept États et un district fédéral, Brasília. Découvert par le Portugal en 1500, au cours de… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.